Plastique imprimante 3D, PLA imprimante 3D : un marché en plein développement.

Bobine jaune PLA 1.75 - CAPIFIL

Le plastique imprimante 3D, PLA imprimante 3D est un consommable de base du secteur de l’impression 3D. Biodégradable car réalisé en partie avec de l’amidon de maïs, il représente 70% du marché du plastique imprimante 3D.

 

1/ Plastique imprimante 3D, PLA imprimante 3D : qu’est-ce que le PLA ?

 

Le PLA imprimante 3D, ou acide polyactique, est un bioplastique issu d’amidon de maïs, mais également d’autres cultures telles que la betterave ou la canne à sucre. Cela fait de lui un plastique biodégradable rapidement sous conditions industrielles, mais plus lentement de façon naturelle (environ 2 ans). Si le PLA imprimante 3D est si demandé et si utilisé dans le secteur de l’impression 3D, c’est grâce à sa facilité d’impression.

Toutes les machines peuvent imprimer du PLA, étant donné que les paramètres d’impression sont très accessibles : aux alentours de 200° pour la tête d’extrusion, plateau chauffant non nécessaire, pas de besoin particulier de dispositifs d’adhésion au plateau. Le PLA imprimante 3D est accessible pour tous.

Le prix d’une bobine de PLA imprimante 3D est également accessible, en moyenne à 25 €. Il existe de nombreuses couleurs et même du PLA avec des additifs permettant d’obtenir une impression imitation métallique, pierre ou bois.

–> Découvrir Capifil, producteur de plastique imprimante 3D

Bobine PLA Rouge Capifil

 

2/ Plastique imprimante 3D, PLA imprimante 3D : quelles utilisations ?

 

Le plastique imprimante 3D va avoir de nombreuses utilisations potentielles selon les utilisateurs :

  • Pour les personnes s’en servant dans un usage personnel, le PLA va être utilisé pour de petites pièces de décoration, étant donné les nombreuses couleurs et charges du PLA. Attention néanmoins à ne pas mettre les pièces au-dessus de la cheminée, le PLA ne résistant pas aux températures de plus de 40° C (il commence à se déformer)
  • Pour les professionnels, il va avoir plusieurs utilités, comme du prototypage rapide mais souvent non fonctionnel, des petites séries pouvant servir de cadeaux aux clients etc.
  • Le PLA peut également être utilisé à des fins alimentaires (contenants etc.) étant donné que la grande majorité d’entre eux sont certifiés FDA (Food & Drug Administration) pour le contact alimentaire.

 

 

A l’inverse, quels sont les défauts du PLA imprimante 3D et les moments où il faut éviter de s’en servir ?

  • Comme dit ci-dessus, le PLA commence à se déformer au-delà des 40° C, pour des matériaux tenant les hautes températures nous recommanderons l’ABS ou le Polycarbonate, moins simples à l’impression cela-dit.
  • Le PLA est bien rigide, mais ne résiste que moyennement aux chocs. Il n’est donc pas recommandé pour des pièces chutant régulièrement, comme des coques de téléphone. Là encore, le PLA est plus efficace pour cette utilisation.
  • Enfin, le PLA n’est pas souple et donc n’est pas adapté pour des pièces devant être pliées ou tordus. Pour cela on utilisera du nylon PA6 ou un TPU élastomère. Le PLA imprimante 3D n’est également pas adapté aux pièces avec friction, comme des engrenages. Pour cela, on utilisera du POM dont on a parlé dans cet article.

 

–> Prendre contact avec le responsable plastique imprimante 3D Capifil

E-Boutique